Question fréquentes

Tant que c’est légal et éthique et que cela n’entre pas en conflit avec les conditions d’utilisation, vous pouvez y placer ce que vous voulez ! Objet neuf ou d’occasion, service, objet dédicacé… On pourrait ainsi y retrouver votre table de salon, le cadre digital reçu de Tante Simone qui n’a jamais été déballé (le cadre, pas Tante Simone) ou encore deux heures d’une séance photos parce que vous êtes un formidable photographe. Bref, tout est possible.
Le prix minimum est de 5€, mais il n’y a pas de prix maximum de départ. Bien entendu, un prix peu élevé peut être plus attirant. Mais attention, il n’y a pas de prix de réserve. Ce qui veut dire qu’une fois les enchères terminées, l’objet doit en principe être vendu ou le service presté (sauf s’il n’a pas reçu d’enchère).
C’est au vendeur de décider.
Rien. L’objet est toujours à vous et le service ne doit pas être presté. Libre à vous de placer une nouvelle annonce.
Vous avez des drôles de question vous alors! Non, ce n’est pas possible.
Oui lorsque la vente du produit ou du service est le fait de vendeurs professionnels. Mais attention, il y a des conditions à respecter pour pouvoir en bénéficier. Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans les conditions d’utilisation ou sur le site Internet du Service Public Fédéral Economie http://economie.fgov.be/fr/
C’est le vendeur qui, lorsqu’il enregistre son objet ou le service, choisit l’asbl ou l’organisation bénéficiaire parmi celles proposées sur le site.
Non, désolé, c’est un don intégral et comme vous êtes quelqu’un de formidable, vous trouvez ça chouette ;-)
Une fois le versement effectué, Okazoom asbl préviendra le vendeur qu’il peut vous remettre l’objet ou que le service peut être presté. Les adresses emails du vendeur et de l’acheteur seront communiquées pour que vous puissiez vous organiser pour la remise de l’objet ou la prestation du service. Par défaut, c’est l’acheteur qui se déplace afin de prendre possession de l’objet ou bénéficier du service. Libre à vous cependant de vous organiser autrement.
Bien qu’il soit demandé au vendeur de renseigner le plus fidèlement possible l’objet ou le service qu’il vend , il n’est pas impensable que dans de rares cas, l’objet ou le service ne corresponde pas à vos attentes. Si tel était le cas, il vaut mieux ne pas prendre possession de l’objet ou ne pas bénéficier du service et vous organiser au plus vite avec le vendeur pour aboutir à un accord. Si aucun accord n’est possible, vous pouvez toujours prendre contact avec nous et nous tâcherons d’aboutir ensemble à une solution. Toutefois, que vous ayez abouti ou non à un accord, il faut toujours nous signaler au plus tard 1 mois après le paiement si un remboursement, en tout ou en partie, est prévu ou demandé.
Un mois après la date de paiement, il ne vous sera plus possible de refuser l’objet ou le service, ni a fortiori d’obtenir un remboursement.
Cela permet à l’équipe d’Okazoom de vérifier que le montant a bien été délivré afin de pouvoir avertir le vendeur qu’il peut libérer l’objet vendu ou prester le service convenu. A l’exception des quotités qui, dans certain cas, seraient dues en vertu d’obligations fiscales, 100% du montant payé est reversé à l’asbl/organisation choisie.
Ces frais de fonctionnement sont payés par les asbl/organisations qui sont bénéficiaires des ventes. Ces frais toutefois sont minimes puisqu’Okazoom asbl a pour objectif de les aider à trouver des fonds pour qu’elles réalisent leurs projets positifs et solidaires.
Malheureusement pas au jour d’aujourd’hui, mais nous travaillons sur la question.
Vous trouverez plus d’informations à ce sujet dans le règlement vie privée.
Probablement ! Mais vous le seriez encore plus en plaçant ou en achetant un objet ou un service sur www.okazoom.be, en nous aidant à trouver des objets ou services exceptionnels (voyages, disques d’or,…), ou en parlant d’Okazoom autour de vous.